Articles

Les raisons de la colère

By

on

La colère : définition

La colère est une émotion.

On parle souvent d’intelligence émotionnelle. Si on parle d’intelligence émotionnelle, cela pourrait vouloir dire que les émotions peuvent être intelligentes.

Est-ce que la colère est une émotion intelligente ? La réponse est OUI. C’est important que nous puissions nous mettre en colère. Cela fait partie des émotions dites archaïques. C’est un mécanisme de défense qui peut assurer parfois notre survie. C’est parce qu’on se fait agresser que la colère va nous permettre de mobiliser toute l’adrénaline avec la peur et nous permettre peut-être de nous en sortir ou de donner une réponse adéquate.

Puisque c’est une émotion et que l’émotion est intelligente, la question qu’on peut se poser est : Quand est-ce que je me mets en colère ? Est-ce que, quand je me mets en colère, c’est justifié ou pas ?

L’orgueil

Vous avez le droit de vous mettre en colère. Pourquoi ? Parce que la colère vient du fait que l’autre est en train de froisser l’une de vos normes de vie.

La colère prend sa racine dans l’EGO. La colère est très souvent liée à l’orgueil. L’orgueil est la dignité des nuls. L’orgueil est ce qui reste quand je ne suis pas capable, quand je n’ai pas développé cette aptitude à écouter l’autre, à entendre l’autre dans sa différence, à trouver un terrain d’entente, à chercher des compromis, à pouvoir comprendre que la vision de l’autre est tout aussi intéressante que la mienne.

Quand on ne se remet pas en question, on se met dans une position de victimisation. L’orgueilleux n’est pas créateur. L’orgueilleux est une victime tout le temps car ce n’est jamais de sa faute. C’est toujours les autres ! Plutôt que de se dire l’autre n’est pas parfait mais moi je ne suis pas parfait non plus, on va accabler l’autre pour justifier sa propre déchéance, sa propre nullité pour justifier le fait que je ne suis pas quelqu’un d’intelligent, je ne suis pas quelqu’un qui pardonne ou qui présente des excuses.

La colère qu’on a contre soi parce qu’on arrive pas à se développer, parce qu’on arrive pas à faire face, il faut bien l’expulser à l’extérieur et la rejeter contre les autres. C’est la faute de tout le monde mais jamais de soi.

La personne ne se remettra jamais en question. C’est le plus grand problème de l’orgueil !

Le comportement agressif

Parfois, dans l’expression de cette colère, il y a du vrai. Mais le problème c’est que la plupart des gens qui sont colériques expriment leur colère avec agressivité. Mais on exprime sa colère avec agressivité car la plupart du temps, je ne sais pas faire autrement. La plupart du temps je crois que je n’ai pas de valeur, je crois que l’autre ne va pas me reconnaître en tant que tel. Comme j’ai peur, je vais imposer ma communication par l’agressivité.

Le problème n’est pas la colère elle-même, c’est que la plupart du temps elle est exprimée avec agressivité or on peut exprimer sa colère sans agressivité. La colère exprimée avec agressivité est stérile.

La colère que j’ai, elle prend son origine dans quoi ? Est-ce que l’autre a froissé une norme de vie ou elle prend racine dans l’orgueil ?

Les conséquences de la colère

Le problème de la colère est aussi un problème physique. Quand on est en colère, quand vous nourrissez cette haine (la haine étant la colère installée sur la durée) pour une personne, pour……. vous vous empoisonnez.

Quand vous êtes en colère, vous fabriquez du cortisol en masse qui devient alors un poison pour votre corps. 5 minutes de colère, c’est 5 heures pendant lesquelles toutes vos défenses immunitaires sont réduites à néant et pendant lesquelles vous êtes fragile émotionnellement.

Le cortisol stocke les graisses, il va aussi se glisser dans le sang, monter dans le cerveau et attaquer les cellules de l’hypothalamus et du thalamus. Donc tout ce qui va être régulation, tout ce qui permet de réguler et de faire descendre les choses à la normale et prendre du recul, ces cellules sont agressées.

Des doses massives de cortisol sont à la base de très grandes difficultés physiques, pas simplement cardiaque mais aussi des maladies neuro-dégénératives ou des cancers. C’est donc important de réguler cela !

C’est important de mettre de l’amour dans sa vie. On peut exprimer les choses sans colère.

La haine, on la développe quand on sait que sa colère n’est pas juste.

Référence : David Lefrançois

 

About Chantal

Médecin, Homéopathe, experte en nutrition comportementale, je me suis très vite intéressée à la psychologie en générale et suivie de nombreuses formations dans ce domaine. Pendant plus de 15 ans, j'ai eu le privilège d'accompagner des milliers de femmes à effectuer des changements dans leur vie. A présent coach de vie, je vous transmets des outils pour réussir à être vraiment vous-même et non ce que les autres veulent que vous soyez !

1 Comment

  1. Carmelle Beaulieu

    15 mars 2018 at 11 h 30 min

    Dre Héaulmé, je partage votre article sur Facebook. Quand l’orgueil est inscrit dans l’ADN de plusieurs générations, il y a de fortes chances que le mal soit devenu incurable. Si dans une famille chacun reste sur ses positions, au fil du temps la relation devient pourrie et irrécupérable. Alors on perd sa foi et son espérance et c’est précisément ce qui tue !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.