Articles

Les 10 principes pour apprendre plus vite

By

on

Si vous pensez à toutes les choses que vous aimeriez faire ou apprendre à faire, qu’est-ce qui vous freine le plus ?

Deux choses principalement : le temps et les compétences !

Introduction

Courir après le temps est la norme dans la vie moderne. Nous n’en avons jamais assez. Aussi, beaucoup d’activités plaisantes (par exemple : jouer d’un instrument de musique, apprendre une nouvelle langue, démarrer un nouveau loisir) ont besoin d’un niveau de compétence minimal qui nécessite du temps et des efforts pour se développer.

Ce qui n’aide pas non plus, c’est que chaque activité a sa propre barrière de frustration, c’est à dire une période initiale pendant laquelle nos habiletés sont si basses que pratiquer cette activité est plus une souffrance qu’un plaisir.

Le processus en 4 étapes

  • Déconstruire une compétence dans ses sous-compétences les plus petites possibles et apprendre suffisamment sur chaque sous-compétences
  • Pratiquer intelligemment et s’auto-corriger pendant la pratique
  • Enlever toute barrière physique, mentale et émotionnelle qui gêne la pratique
  • Pratiquer les sous-compétences les plus importantes pendant au moins 20 heures

Il ne faut pas s’attendre à des résultats immédiats. Il faut investir environ 1 mois de pratique délibérée et focalisée, y dédier 1h à 1h30 chaque jour pour atteindre des résultats acceptables. Mais c’est un temps considérablement inférieur à celui qu’on prendrait en se lançant sans aucune stratégie d’apprentissage.

Les 10 principes pour apprendre plus vite

1) Choisir un projet captivant

Karl Popper, philosophe du siècle dernier, a dit :

« La meilleure chose qui peut arriver à un être humain est de trouver un problème, tomber amoureux de ce problème et vivre en essayant de le résoudre jusqu’à ce qu’un autre problème encore plus intéressant apparaisse. C’est une excellente formule pour vivre une vie productive et riche de satisfaction. »

Vous allez naturellement apprendre plus vite des choses qui vous intéressent par rapport à celles qui ne vous touchent pas. Choisir un projet enthousiasmant est donc essentiel pour apprendre vite.

2) Concentrer votre énergie sur une seule compétence à la fois

L’une des erreurs les plus communes lors des acquisitions de nouvelles compétences, est d’essayer d’en acquérir plusieurs en même temps. Si vous n’avez à votre disposition qu’une ou 2 heures pour pratiquer et que vous vous dispersez sur plusieurs sujets, vous perdrez du temps précieux en passant d’une activité à une autre sans réussir à focaliser votre attention pour apprendre vite.

Donc, une fois que vous avez choisi de développer une compétence, mettez temporairement en pause toutes les autres qui vous intéressent. Vous pourrez en choisir une nouvelle dans un mois.

3) Définir votre niveau de performance cible

Décrivez avec une phrase à quoi correspond le niveau de compétence que vous voulez atteindre. Une vision claire de la cible permet plus facilement d’envisager comment l’atteindre. Si par exemple, votre objectif est de prendre du plaisir avec votre nouvelle activité, la cible est de ne plus sentir de frustration et de passer un bon moment quand vous pratiquez.

Rappelez-vous que l’objectif de ce processus est d’apprendre vite, pas de viser la perfection.

Une fois que vous avez atteint le niveau que vous désirez, vous pouvez toujours choisir de continuer à progresser si vous en avez envie !

4) Déconstruire l’habileté à acquérir en sous-compétence

L’activité que vous voulez entreprendre peut être décomposée en plusieurs sous-compétences. Commencez par identifier les éléments de base les plus petits que vous pouvez et focalisez-vous d’abord sur les éléments critiques. Eliminez en même temps tous ceux qui ne sont pas indispensables et focalisez votre temps et votre énergie sur les essentiels.

En faisant cela, vous allez progresser davantage avec moins d’efforts. Un avantage supplémentaire de cette démarche est de réduire notre impression de se sentir submergés par l’ampleur de la tâche.

5) Obtenir les outils critiques

Certaines activités nécessitent des pré-requis pour pouvoir les réaliser correctement. Par exemple, il est impossible de jouer au tennis sans raquette !!!

Quels sont les outils ou les environnements auxquels vous devez avoir accès pour pouvoir pratiquer efficacement ? Comment pouvez-vous obtenir les meilleurs outils que vous pouvez vous permettre ?

Prendre le temps d’identifier et d’acquérir les outils critiques avant de commencer sa pratique permet de gagner beaucoup de temps par la suite.

6) Eliminer les obstacles à la pratique

Les principaux obstacles que vous pouvez rencontrer à une pratique efficace sont les suivants :

  • un effort significatif de préparation : si vous n’avez pas les bons outils ou si vous n’avez pas bien agencé votre espace de travail
  • Une disponibilité limitée des ressources comme l’utilisation d’équipements empruntés ou qui ne sont disponibles qu’à des horaires déterminés
  • les distractions de l’environnement comme la TV allumée, l’écoute du téléphone ou la réception d’e-mails
  • les blocages émotionnels comme la peur, les doutes et l’embarras face à cette nouvelle activité

7) Réserver du temps pour votre pratique

Le temps pour pratiquer une nouvelle activité doit venir de quelque part. Trouver du temps est juste un mythe. Il n’y en a pas caché quelque part à découvrir !!!  Vous n’avez pas d’autre choix que libérer du temps en éliminant d’autres activités à faible valeur.

Idéalement, libérez 90 mn de pratique chaque jour (mais démarrez à hauteur de ce que vous pouvez). Avant de commencer, prenez l’engagement avec vous-même de compléter les premières 20 heures de pratique.

Le début est toujours le moment plus dur. Avoir pris un engagement vous aide à persister face aux premières difficultés.

8) Créer des boucles de feed-back rapides

Cela signifie savoir rapidement si vous avancez dans la bonne direction ou pas. Si par exemple, vous voulez apprendre à faire du fromage, vous aurez besoin d’attendre 6 mois pour savoir si votre fromage est bon ou pas. Ce retard entre action et feed-back rend difficile l’acquisition rapide de la compétence.

Si par contre, vous arrivez à avoir un retour immédiat ou avec un délai très court, il est beaucoup plus facile de connecter cette information à vos actions et de faire les ajustements appropriés. Un feed-back rapide conduit naturellement à une acquisition rapide des compétences.

9) Pratiquer par des blocs de temps courts

Au début de l’apprentissage de nouvelles compétences, nous avons l’impression que le temps passe très lentement. Cela rend difficile de rester concentrés longtemps. Pour éviter ce risque, pratiquez par des blocs de temps courts. Programmez une alarme dans votre smart-phone pour un créneau de 20 mn.

Une fois le chronomètre déclenché, pratiquez jusqu’à ce que l’alarme sonne. Cette technique très simple, vous permettra de rester concentré sur des périodes prolongées même si vous êtes fatigués ou frustrés.

Programmez 3 à 5 sessions chaque jour. Vous ferez des progrès notables en très peu de temps.

10) Mettre l’accent sur la quantité et la vitesse

Pour n’importe quelle activité que vous commencez, il est tentant de viser la perfection. C’est la recette pour la frustration.

Plutôt que de vouloir être parfait, essayez de pratiquer aussi souvent que vous pouvez, aussi vite que vous pouvez en visant des résultats juste corrects. Acquérir une compétence est le résultat d’une pratique constante et régulière et dans les premières phases, quantité et vitesse battent systématiquement la qualité.

Visez à atteindre le niveau de performance minimum que vous avez défini et quand vous l’atteignez 80% du temps, focalisez-vous sur la vitesse pour maximiser les résultats.

Conclusion

Des études scientifiques ont montré qu’il est tout à fait possible de progresser rapidement dans n’importe quelle activité avec la bonne stratégie d’apprentissage. Si vous l’appliquez correctement, vos compétences vont s’améliorer naturellement et sensiblement en très peu de temps.

L’important est de commencer à pratiquer le plus rapidement possible, pas de penser à pratiquer  ou de se soucier à pratiquer mais pratiquer réellement.

Référence : Mind Parachutes

About Chantal

Médecin, Homéopathe, experte en nutrition comportementale, je me suis très vite intéressée à la psychologie en générale et suivie de nombreuses formations dans ce domaine. Pendant plus de 15 ans, j'ai eu le privilège d'accompagner des milliers de femmes à effectuer des changements dans leur vie. A présent coach de vie, je vous transmets des outils pour réussir à être vraiment vous-même et non ce que les autres veulent que vous soyez !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.